Garde-meuble – Le guide de l’assurance

Combien bien assurer son garde-meuble ? C’est une question qu’il est utile de se poser avant de souscrire un contrat. Pour assurer tous les objets auxquels vous tenez, il existe plusieurs solutions ; quelle que soit celle que vous choisirez, l’assurance de garde-meuble sera là pour faire face à tous les coups durs.

Est-il obligatoire d’assurer son garde-meuble ?

L’assurance est obligatoire et couvrira vos biens contre les risques d’incendie, catastrophes naturelles, acte de terrorisme, vol, vandalisme, etc. À la signature du contrat, le prestataire vous proposera toujours la souscription d’une assurance avec son courtier partenaire.

Quel type d’assurance souscrire pour son garde-meuble ?

Il se peut que vous soyez déjà couvert pour ce type de risque par votre assurance habitation ou professionnelle. La première chose à faire est donc de bien relire votre contrat, afin de vérifier s’il prévoit ce type d’indemnisation. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez, dans certains cas, demander une extension de garantie auprès de votre assureur.

Cette extension entraînera une surprime, mais qui s’avère souvent plus économique que l’assurance proposée par le prestataire de garde-meuble. Si vous êtes déjà couvert pour ce type de risque, on vous demandera une attestation lors de la signature de votre contrat de location. Sinon, vous devrez souscrire à l’assurance que vous proposera le garde-meuble.

Combien coûte une assurance de garde-meuble ?

Tout dépend de l’option choisie. Si c’est votre assureur qui couvre le stockage de vos biens, le montant de la prime varie selon les compagnies d’assurance. Pour connaître son montant, il suffit d’envoyer un mail à votre assureur. Si vous souscrivez à l’assurance proposée par le garde-meuble, voici, à titre indicatif, un petit aperçu des prix pratiqués, en fonction des valeurs déclarées :

  • moins de 1000 €  : 5 €
  • de 1000 à 3 000 €  : 9 €
  • de 3000 à 5000 €  : 14 €
  • de 5000 à 10000 €  : 28 €
  • de 10000 à 15000 €  : 42 €
  • de 15000 à 20000 € : 56 €
  • de 20000 à 25000 €  : 70 €

Quand l’inventaire est-il obligatoire ?

L’inventaire permet d’établir la valeur réelle des objets entreposés et le calcul de la prime d’assurance au plus juste. C’est une étape importante, qu’il ne faut pas prendre à la légère. Une mauvaise évaluation peut entraîner une surprime inutile et, dans le cas contraire, une mauvaise indemnisation en cas de sinistre. Cet inventaire se fait différemment, selon le type de stockage :

  • garde-meuble en container scellé : l’inventaire n’est pas obligatoire, quand le container est scellé en présence du client. En cas d’absence du client, l’inventaire sera effectué par le prestataire, et envoyé au client par lettre recommandée. Celui-ci devra vérifier l’exactitude des informations et renvoyer le document au prestataire, sous dix jours. En cas d’absence de réponse du client l’inventaire sera considéré comme accepté par celui-ci.
  • box de self-stockage : l’inventaire sert uniquement à déterminer le volume du garde-meuble. Il n’y a pas d’autre forme d’inventaire. Il serait de toute façon impossible à réaliser, puisque, l’accès libre au box permet d’en faire varier le contenu selon ses besoins.

La déclaration de valeur : une étape essentielle

La déclaration de valeur est une étape essentielle de la transaction, car elle permet d’être bien indemnisé en cas de sinistre. Elle comporte une déclaration globale et individuelle des objets entreposés.

Quels sont les biens couverts par l’assurance du garde-meuble ?

Il existe de nombreux objets et produits qui ne sont pas autorisés dans un garde-meuble et qui ne peuvent donc pas être pris en charge par l’assurance. Si vous choisissez de les entreposer dans votre garde-meuble, c’est à vos risques et périls. En cas de sinistre, vous ne serez pas indemnisé. Il est important de vérifier la liste des objets et produits qu’il est interdit de stocker et qui vous sera remise au moment de la signature du contrat. En voici quelques uns :

  • les bijoux ;
  • les cartes de crédit ;
  • les lingots d’or ;
  • les métaux précieux ;
  • les véhicules ;
  • les produits dangereux ;
  • les produits illicites ;
  • les produits inflammables ;
  • les explosifs ;
  • les denrées périssables ;
  • les produits toxiques, etc.

Cette liste n’est pas exhaustive, car elle peut varier selon les contrats. Il est aussi important de vérifier si l’assurance couvre les dommages provoqués par les rongeurs, les insectes et autres nuisibles. En particulier si vous devez stocker des objets sensibles à leurs attaques, comme les vêtements.

En cas de sinistre, comment est calculée l’indemnisation ?

L’indemnisation se fera à valeur d’usage, c’est à dire en prenant en compte la vétusté du matériel assuré. Pour chaque type de produit, un seuil de vétusté est établi ; lorsque celui-ci est atteint, on applique une décote. A titre indicatif, voici un résumé des décotes qui pourraient être appliquées :

Type de matérielSeuil de vétustéRemboursement avant le seuil de vétustéDécote appliquée
vêtements, chaussures, livres, CD, DVD, articles de sport, jouets3 ans100 %10 à 20 % par an
jeux vidéo, petit électroménager, linge de maison, cuirs, fourrures, matériel informatique5 ans100 %10 à 20 % par an
gros électroménager, meubles en kit, vélos, hi-fi, literie, vaisselle courante7 ans100 %10 à 20 % par an
chaises, fauteuils, luminaires, literie, meubles contemporains10 ans100 %10 à 20 % par an
meubles de style, bibelots, objets d'art, argenterie, vaisselle ancienne, tapis anciensaucun100 %aucune

Gros-plan sur le contrat : quelle protection apporte-t-il ?

L’activité de garde-meuble est soumise à une réglementation stricte qui vous protège et vous donne des recours en cas de litige. La première des protections est celle apportée par la signature du contrat, étape essentielle avant la prise de possession du garde-meuble.

Quelles sont les étapes à respecter avant la signature du contrat ?

La première étape est l’élaboration du devis qui vous permettra de comparer les offres des prestataires et de choisir en fonction de vos besoins. Ce devis n’a pas la valeur légale d’un contrat ; c’est juste une étape avant sa signature.

Quels éléments comportent le contrat ?

Le contrat reprend les divers éléments du devis (prix, volume de stockage, durée du contrat, responsabilité et recours en cas de litige, etc.). Il est établi en deux exemplaires. Pour l’établir, le prestataire vous demandera de fournir une pièce d’identité, un justificatif de domicile et d’effectuer un dépôt de garantie correspondant à un mois de location.

Comment connaître le coût exact d’une assurance de garde-meuble ?

Dans un premier temps, vérifiez si l’assurance de votre garde-meuble peut-être prise en charge par votre assurance habitation ou professionnel. Si ce n’est pas le cas, il est judicieux de poser la question au garde-meuble au moment du devis, avant la signature définitive du contrat. Car, selon les prestataires les tarifs d’assurances de garde-meuble varient et cela peut être un critère déterminant dans le choix d’une formule de stockage.

Leave a Reply